Bullet Journal : je bujo, tu bujos…

Depuis le début du mois de janvier, je me suis lancée dans l’écriture d’un Bullet journal. Un bu-quoi ? Un bullet journal ou bujo pour les intimes est un carnet dans lequel vous rassemblez votre agenda, vos « to do lists », votre liste de course, … Bref, tous ces petits papiers/notes/listes qui traînent ici ou la, jusque dans notre téléphone.

L’idée m’est venue en tombant sur une vidéo youtube d’une fille qui présentait le « setting » de son bujo de 2019. J’ai continué a fouiller le net et j’ai trouvé que c’était une chouette idée pour plusieurs raisons :

  • un bujo peut être très sommaire ou très artistique, il n’y a pas de règle. Moi qui aime dessiner et crayonner, j’y ai vu la possibilité de créer quelque chose de très personnel. Un espace d’expression à moi mais qui assure aussi des fonctions utiles au jour le jour.
  • je suis légèrement maniaque sur les bords et dès que je me sens dépassée, je fais des listes : dans ma tête, sur mon téléphone, sur des post-it, des tickets de caisse… bref, j’en sème partout et 90% du temps je les perds. Du coup, j’y repense plusieurs fois par jour pour ne pas les oublier : prendre du pain, acheter de la moutarde, prendre du pain, acheter de la moutarde… Avec le temps, je me suis rendue compte que faire ses listes dans ma tête et y penser souvent avait un côté assez anxiogène. D’abord parce que ça vous rappelle toujours que vous avez des choses A FAIRE et ensuite parce que vous avez toujours la peur d’oublier un truc.
  • J’ai un agenda papier et un agenda google mais aucun de ces supports ne me convient : les alertes me gonflent, j’oublie de les mettre à jour, je n’ai plus de batterie au moment de relever l’adresse de mon rendez-vous, les cases de mon agenda papier sont trop petites et je n’ai pas la place d’y mettre mes listes.

Quand j’ai découvert que j’avais la possibilité de créer mon propre carnet, avec les sections dont j’ai besoin (ex : idées d’articles, envies de livres, …) j’ai tout de suite voulu essayer.

D’après mes recherches, le matos de base pour se lancer dans le bujo c’est :

  • un carnet (de préférence avec les pages numérotées et pointillées plutôt que lignées ou blanches) – J’ai choisi le LEUCHTTURM 1917 (à vos souhaits !)
  • un crayon noir fin (pointe entre 0.3 et 0.4 mm).

A cela, on peut rajouter du masking/washi tape, des feutres (…) pour la personnalisation.

Pour commencer et structurer mon bujo, je me suis servie des vidéos « Les astuces de Margaux » qui sont claires et pédagogiques.

Mon bujo est construit de la manière suivante :

  • Un index qui permet d’inscrire au fur et à mesure le numéro de page des différentes sections,
  • Une page où j’écris sommairement mon nom et l’année,
  • Une page de clé qui explique la signification de chaque symbole (je ne m’en sert pas vraiment et je ne la referai pas dans le prochain),
  • Une page de garde « 2019 » sur la double page qui se veut « jolie » mais ce n’est pas obligé puisqu’il n’y a pas vraiment de règle,
  • Une page avec la liste de mes envies / attentes pour 2019. M’inspirant d’une vidéo de la chaine « les astuces de Margaux », je les ai organisées en sections : Apprendre, Apprécier, Prendre le temps de, Réussir, Découvrir, Donner/recycler/trier/réduire.
  • Un Spread de l’année : le spread c’est la représentation étalée du mois, de l’année… Le spread de l’année représente donc tous les mois de l’année et leurs jours sur une double page. Ce spread me permet d’avoir une vue d’ensemble de l’année à venir et d’y noter les anniversaires, les vacances, les jours fériés, … Je l’ai mis en avant en marquant la page avec du washi tape.
  • Un spread du mois à venir, en l’occurrence le mois de janvier, sur une double page : d’un coté je note le mois et une présentation réduite de ses semaines, de l’autre j’étale le mois sur une colonne et je note d’un côté les événements professionnels, de l’autre les événements personnels. Pour le mois de janvier, j’ai en plus décidé de lister 5 objectifs perso et 5 objectifs pros que je vais essayer d’atteindre (exemple : finir d’envoyer les remerciements du mariage… reprendre le yoga régulièrement, …)
  • Sur la page suivante, j’ai intégré un « Sleep tracker » qui me permet de noter chaque jour la qualité de mon sommeil. Je ne m’en sers pas plus que ça mais je trouve rigolo d’avoir une vision sur tout le mois 🙂 Je n’ai pas mis cette page de manière systématique pour chaque mois, juste pour janvier. En février, j’ai mis un tracker d’habitude.
  • Juste après, j’ai réservé une page pour plusieurs sections : idées d’articles pour BP, envies films, envies livres, sorties, notes.
  • Viennent ensuite les spreads de chaque semaine, sur une double page. Mon premier spread était vraiment hideux… Depuis, je me suis améliorée et Pinterest regorge d’idées de présentation, de petits dessins, de titres… Si ça vous intéresse, voici mon tableau perso spécial bujo sur Pinterest. Pour chaque jour de la semaine, j’ai rajouté l’information « menu » parce qu’on a pris l’habitude depuis quelques temps de définir notre menu le week-end pour toute la semaine. On mange mieux et on gâche moins. J’ai aussi rajouté une section « courses » sur le côté.
  • De temps en temps, je me laisse une page blanche pour garder de la place à des sections de notes non prévues.

Depuis que j’ai commencé ce projet, je dois avouer y être devenue légèrement accro. Je trouve d’abord que ça a le bénéfice de m’apaiser : je sais que tout est noté quelque part et j’ai moins de risque de zapper totalement quelque chose genre changer de lentille tous les 15 jours ^^.

Ensuite, j’aime prendre quelques minutes chaque jour pour le remplir et me poser. La création de chaque nouvelle semaine et de chaque nouveau mois est l’occasion de réfléchir deux minutes à ce qui me tient à cœur, à ce que j’aurai besoin de noter,… J’essaie d’associer à la rédaction du bullet un minimum de réflexion/introspection. En définitive, c’est une manière de prendre du temps pour moi.

D’après mes quelques recherches, certains et certaines ont élevé le bullet journal au rang d’art mais j’évite de trop me comparer… parce qu’à coté le mien est moche. Mais après tout, c’est le mien et je commence à beaucoup l’aimer.

Si l’idée vous plait et que vous avez envie de vous lancer, n’hésitez pas. Vous pouvez traîner un peu sur Pinterest pour prendre des idées et commencer très simplement. L’inspiration vient avec les pages 🙂

Belle fin de journée,

Alice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s