Noël autrement

Le 1er décembre étant passé, je peux officiellement commencer à vous parler de Noël sans passer pour une « Christmas Freak »!

Cette année, je me suis posée beaucoup de questions sur cette fête que j’affectionne tant. C’est définitivement ma période de l’année préférée. J’y associe encore aujourd’hui la magie, les paillettes et les clochettes. Pourtant, en grandissant, j’ai trouvé que le côté »commercial » de Noël devenait de plus en plus présent et pesant. Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que Noël c’est d’abord se retrouver en famille et profiter de moments chaleureux tous réunis.

Pourtant, passé ce constat, et dans les faits, combien d’euros passons-nous dans les cadeaux? Changeons-nous vraiment notre comportement par rapport à la consommation pour recentrer cette fête sur l’essentiel ?


Comme il s’agit du premier noël de MiniLoup, j’ai décidé cette année de faire les choses autrement et d’aborder Noël avec un peu plus de raison.

Et oui, parce que J’ADORE offrir des cadeaux. J’aime réfléchir à ce qui fera plaisir, trouver la perle rare et savoir que mes proches sont contents de leur présent. J’y attache vraiment beaucoup d’importance. Tout cela, je ne le remets pas en question mais j’ai décidé cette année de respecter quelques petites règles tout en me laissant quand même de la souplesse. Il ne s’agit pas de se rajouter encore de la pression 🙂 Soyons bienveillants envers nous-mêmes et envers les autres. Le monde ne s’en portera que mieux.


Du coup, voici les quelques petites règles que je me suis fixées :

1. Faire moi-même !

J’aimerais, dans la mesure du possible et du temps libre que me laisse mon fils, le travail et la vie quotidienne,faire un maximum de cadeaux. Sans spoiler mes proches sur leurs présents(soyons honnêtes, ils constituent au moins 70% de mon lectorat ^^), je couds,je brode, je coupe et je colle dans tous les sens ! Vous allez me dire qu’ensachant coudre, c’est facile. Oui, c’est vrai. Il est évident que pour faire des cadeaux soit même, ça aide de savoir un peu bricoler. Pour autant, si vous n’êtes pas très doué en bricolage, rien ne vous empêche de vous fixer un ou deux objectifs raisonnables de cadeaux faits-maison : albums photos faits mains, une jolie lettre où vous dites à une personne qui vous est chère toutes ces choses que l’on ne dit que rarement, par pudeur et parfois par manque de temps (je t’aime, tu es formidable, …). Écrite sur un beau papier à lettre,glissée dans une jolie enveloppe cachetée à la cire, ça me semble être un joli présent non ?

Bien sûr, pour faire ses cadeaux i-même, il faut s’y prendre un peu en avance. Pour vous donner une idée, j’ai commencé à acheter ma matière première (tissus, fils, papier,…) début novembre ! J’avais déjà les idées depuis fin octobre.

2. Me fixer un budget raisonnable

Si j’ai la chance d’avoir les moyens de gâter mes proches, j’ai cette année décidé de me fixer un budget par personne pour m’assurer de rester raisonnable. Ça m’a demandé de faire fonctionner mes méninges pour ne pas trop dépenser tout en ayant des cadeaux qui »claquent » !

3. M’y prendre suffisamment en avance !

Pour moi, il n’y a rien de pire que des’y prendre à la dernière minute. On court dans les boutiques le 23 décembre et parfois, on manque notre objectif et on choisit un cadeau par défaut. Je préfère commencer à trouver des idées très tôt. C’est ce qui fait qu’on peut me prendre pour une Christmas Freak, une folle de Noël. En fait, je trouve que c’est aussi une partie du cadeau que de prendre le temps de se demander sérieusement ce qui ferait plaisir ou serait utile à nos proches.

4. Ne rien acheter sur les Market Places (Amazon, …)

Bon, ça c’est une règle que j’essaie d’appliquer dans le quotidien. Je trouve que ces grosses plateformes de vente en ligne sont dangereuses pour beaucoup d’entreprises parce qu’elles se rendent d’abord indispensables en permettant à l’entreprise de faire une grosse partie de son chiffre puis elles la prennent ensuite en otage en appliquant des frais exorbitants. Ce n’est que mon avis et je suis d’accord sur le fait que ce sont aussi des sites hyper-pratiques. Mais j’essaie autant que possible de m’en passer.

Si j’achète sur internet, je passe quasiment toujours directement par le site de la marque.

5. Privilégier les produits faits en France, puis en Europe. Adios « Made in China » !

Comme la règle 4, c’est une règle que j’applique toute l’année. Je suis très vigilante sur la provenance des produits. Pour le même prix, je préfère offrir deux paires de chaussettes de super qualité et faites en France qu’un ensemble d’habits fabriqués en Chine.C’est mieux pour la planète et pour notre économie.


Outre ces règles, je me suis également posée beaucoup de questions sur la manière d’aborder Noël avec mini-Loup. Allons-nous le faire croire au Père Noël ? Est-ce que la magie de Noël a absolument besoin de ce gros personnage un peu trop commercial à mon gout ? Peut-on trouver une alternative sans retirer la magie de cette fête ? Et pour notre fils, comment éviter le surplus de cadeaux et s’assurer que ses présents respecteront nos valeurs ?

Avec mon mari, nous avons fait le choix,après de longues discussions, de ne pas faire croire au Père Noël. Je suis profondément persuadée que la magie des fêtes de fin d’année réside ailleurs.Et puis, je trouve intéressant de lui permettre, quand il sera plus grand, de faire lui aussi des cadeaux, de trouver du plaisir à offrir et à partager.

Au fond, je trouve qu’il est plus beau qu’il comprenne que chacun des présents qui se trouvent sous le sapin et qui lui sont destinés viennent des personnes qui l’aiment. Je veux qu’il sache que chacune de ces personnes a pensé à lui et a choisi un cadeau pour lui, en faisant parfois des sacrifices. Cette attention est pour moi une preuve d’amour plus forte et plus importante que le gros bonhomme rouge.

Par contre, je tiens malgré tout au monde féerique et je crois en l’importance des contes et des rêves. Ce n’est pas parce qu’on ne veut pas lui faire croire au père noël qu’on refuse toute magie. Petite, j’ai toujours cru en la magie : j’étais persuadée que la forêt était habitée par de petits êtres malicieux habillés en vert, que mes jouets prenaient vie quand je quittais ma chambre,… J’aimerais que Léon puisse lui aussi croire en cette magie et y trouver un refuge quand le monde réel lui parait trop dur – je m’arrête là sur ce sujet… Je crois que je pourrais encore en parler longtemps mais je le ferai peut être dans un autre article).


Cette année, pour les cadeaux de Mini-Loup, nous avons établi avec mon mari une liste des présents qui nous semblent adaptés à son âge (pour toute l’année à venir), ses besoins et raisonnables en termes de prix. Il y a un ou deux gros cadeaux dans la liste car je voulais laisser la possibilité  à nos proches de faire des cadeaux groupés. Chacun des présents sélectionnés répond à un ou plusieurs des critères suivants :

  • répond à un besoin
  • fait en France ou en Europe
  • est durable (ne se limite pas à quelques mois d’usage)
  • est écologiquement responsable (on limite un maximum le plastique)
  • est raisonnable

Pour vous donner quelques idées, voici la liste de noël de Mini-Loup :

Je vous l’accorde, la liste est longue…L’idée, c’est que chacun ait suffisamment de choix pour offrir quelque chose qui lui plait. Mini-Loup ne recevra pas TOUT ce qui est sur la liste…

Et vous, comment abordez-vous Noël cette année ?

Belle journée,

Alice.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s